Artisants-Commerçants

COMMERÇANTS

-“Cliquez ici : Pharmacie du Val d’Indrois”

Elodie BUNCZUK : 02 47 92 61 16

Horaires : LMMJV : 9h00-12h30/14h15-19h30 Samedi : 9h00-12h30

– “L’épicerie du coin ” Alimentation générale, dépôt de pain, poisson, traiteur, épicerie à domicile :

Xavier CLAVIER 02 47 92 61 05

-“Tabac- presse- cadeaux- Librairie Neuf et Occasion” :

Sabrina SIMON :  02 47 92 61 38

Horaires : Lundi mercredi jeudi vendredi : 6h30-13h00h et 14h30-19h15

samedi : 8h00h13h00 et 14h30-19h00

mardi :  6h30-13h00 

dimanche : 09h00-12h30

-“Le Garçon coiffeur”  : Vincent PILARD  02 47 19 63 32

ARTISANS

-“Menuiserie, Ebenisterie” : EIRL MESP Jérôme BALLU 06 52 46 76 17

-“Plaquiste Peintre” : Frédéric BÉGUIN 06 81 21 15 99

-“Technicien Conseiller en gestion forestière” :

Constantin d’ANDIGNÉ  02 47 92 61 33

-“I VERTIGE” Activités florales organisatrice évènementiel locations matériels

Isabelle CORMERY 06 24 42 71 40

-“Peintre en décoration intérieure” : Tony BÉGUIN 06 89 95 31 89

-“Profilage industriel”: Établissement LEROUX-SEMIN S.A 02 47 92 74 58

-“Électricité vente électroménager” : Guillaume BÉGUIN 06 78 01 29 72

-“Maçonnerie traditionnelle, Taille de pierre, Eco-construction, Plâtrerie, Carrelage” :

BV2I BÂTISSEURS DE VAL DE L’INDRE ET DE L’INDROIS  02 47 59 44 53

-“Plomberie, chauffage, sanitaire, installation et dépannages”:

Francis BÉGUIN  02 47 92 74 75

-Photographe thérapeutique, Portraits séances famille lifestyle reportage d’entreprises : “ARTMÊLE”: Armelle GUILLOT 06 42 44 84 80 armelle.artmele@gmail.com

Maçonnerie traditionnelle, Taille de pierre et enduit chaux, rénovation ancienne : LARUE Rénovation SAS, Hugues Larue   :  06 22 56 13 65

 

 

Histoire

Préhistoire et antiquité

Le territoire communal conserve des vestiges néolithiques sur deux sites. Sur celui du Village des Champs, on trouva une meule faite d’une table de silex turonien paraissant retaillée sur une grande partie du pourtour qui fut utilisée sur toute sa surface et sur celui de la Motte un éclat laminaire à crête repris en nucléus.

On trouve aussi à La Motte un tumulus de l’âge du bronze. La légende locale dit que cette butte de terre a été formée par le géant Gargantua s’arrêtant là pour secouer la boue de ses sabots.

Des bâtiments gallo-romains ont également été repérés sur la rive sud de l’Indrois, sur laquelle sont régulièrement découvertes des briques, des

céramiques, voire des traces de fondation.

Moyen Âge

Le bourg de Villeloin, s’est développé autour d’une abbaye bénédictine fondée en 850. Le chevalier Mainard se proposait de fonder un monastère, « in pago videlicet Turonico, super fluvium cui nomen est Andrisco in loco qui dicitur, rustico vocàbulo, Villalupa. » (phrase en latin issue du Cartulaire de Cormery dont voici une traduction : « à savoir, en Touraine dans le village, près de la rivière, dont le nom est Andrisco au lieu que l’on dit, dont le nom rustique était Villalupa. »). On voit par un diplôme de l’empereur Louis que, du temps de Charles II le Chauve et du sien, les frères Mainard et Mainerius donnèrent à Audacher, abbé de Cormery, un lieu nommé Villeloin afin qu’il y fît construire un nouveau monastère en l’honneur du Saint Sauveur. Mais ce ne fut pas Louis le Pieux qui le fit, puisque Charles le Chauve lui survécut. Cette charte peut donc être considérée comme apocryphe. Mainard et Mainerius néanmoins furent bien réellement les fondateurs de Villeloin, et ce fut bien l’abbé Audacher qui présida à sa construction. Elle eut lieu sous le règne de Charles IIroi des Francs qui, en 850, lui donna son approbation et la plaça sous l’autorité de l’abbaye de Cormery (tenue par des bénédictins là aussi). La basilique, une fois achevée, fut consacrée par l’archevêque Hérard, en 859, lequel décida, du consentement d’Audacher, qu’il y aurait au moins vingt moines dans ce monastère. De même que Cormery dépendait de Saint-Martin, Villeloin fut dans la dépendance de Cormery, et ce furent les abbés de Cormery qui le dirigèrent d’abord.

En 965, les moines de Villeloin supplièrent l’abbé Guido (abbé de Cormery) de leur permettre d’élire eux-mêmes leur abbé, ce qu’il leur accorda, et ils élurent Huncbertus qui reçut la consécration de l’archevêque Hardouin.

Après 1060, Foulques, comte d’Anjou, donna à Villeloin des coutumes. En 1156, le pape Adrien IV confirma leurs possessions ; le pape Innocent IV les confirma à son tour en 1253.

En 1301, le roi Philippe le Bel, approuva le diplôme de Charles le Chauve. Le 11 août 1301, lors de son voyage à Loches Philippe le Bel séjourna dans l’abbaye : « Plus tard, entre à Villeloin un cortège brillant et nombreux, qui en part le lendemain, et traverse la forêt pour se rendre à Loches ; c’est le roi Philippe le Bel, accompagné de sa royale épouse, Jeanne de Navarre, comtesse de Champagne, de Bric et de Bigorre, fille d’Henri Ier, roi de Navarre. Le prince et la princesse restent huit jours à Loches et s’en retournent par Villeloin. ».

On connaît également les importantes donations qui servirent de base économique à la vie de la communauté, notamment celle du domaine de La Béraudière faite en 1335 par Ingelger d’Amboise. Une belle grange aux dîmes existe encore, hors des limites de l’abbaye représentée sur la gravure du xviie siècle.

Pendant la Guerre de Cent Ans, Villeloin, comme de nombreuses villes, souffre de la guerre. Les Anglais s’en emparent en 1360 et y installent une importante garnison qui rayonne dans tout le pays. En 1361, les moines réussissent à racheter leur couvent aux occupants contre l’importante somme de 9 000 florins d’or. La majeure partie de cette rançon a été versée par Gautier de Châteauchallons, proche du comte d’Auxerre. Il s’agit donc d’une intervention politique royale. Cette pratique de rachat de bâtiment et de prisonniers était courante à l’époque.

Les bâtiments du monastère sont dévastés en 1412 par les troupes anglaises,. La même année, les religieux obtiennent du roi Charles VI que le guet et la garde de l’abbaye soient assurés par les habitants qui remplissaient jusqu’alors ces charges au profit de Loches.

Au début du xve siècle, les édifices sont en très mauvais état. Des reconstructions commencent à partir de 1417, mais c’est surtout après la Guerre de Cent ans, en 1464, que sont reprises les fortifications qui vont servir pendant les guerres de religion.

Époque moderne

En 1664, Michel de Marolles, abbé de Villeloin, réunit dans sa bibliothèque de véritables merveilles. Il fit peindre 150 blasons des principales villes et sommités d’Europe. Il recueillit 123 400 estampes (dont plus de 200 Rembrandt) et plus de 400 grands volumes.

En 1667, du consentement de l’abbé de Marolles, des religieux de la congrégation de Saint-Maur entrèrent dans ce couvent pour y établir la réforme, qui ne s’effectua réellement qu’au 1er janvier 1669.

Révolution française

Le départ en 1790 des quatre derniers bénédictins de l’abbaye (Emmanuel Charpentier, le prieur, Maurice Vallère, François Lecoq et Jean-Louis de Maussabré, les moines) laissa le champ libre aux divers acquéreurs de biens nationaux. Chacun d’entre eux, pour se clore des voisins, éleva des murs avec des matériaux de bâtiments en démolition. L’église fut détruite peu de temps après la Révolution.

Époque contemporaine

XIXe siècle

Villeloin était enclavée dans la commune de Coulangé. Le 19 août 1831, elles furent réunies par ordre du roi Louis Philippe, pour devenir la commune de Villeloin-Coulangé. Cette fusion a été officialisée par une lettre du roi Louis Philippe conservée par les archives communales.

XXe siècle

En 1902, la laiterie Paillaud s’installa dans une partie de l’ancienne abbaye : le cloître et le réfectoire des hôtes. En 1921, le sol de l’ancienne salle capitulaire fut fouillé. On y trouva notamment des crosses abbatiales.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Bernard Beguin, Daniel Charreau et Gérard Charreau, trois jeunes de la commune de Villeloin-Coulangé avaient rejoint le maquis Césario de l’ORA sous la direction du lieutenant Bretegnier qui participa aux combats d’août 1944 pour libérer la zone rurale autour de la ville de Loches (Indre-et-Loire). Le dimanche 7 septembre 2003, la mairie a rendu hommage au maquis Césario en baptisant une des places du village « Place du Maquis Césario ».

Dans les années 1980, Villeloin-Coulangé a abrité l’une des planques du groupe terroriste action directe. La découverte de cette planque a pour origine un billet de train Orléans – Saint-Pierre-des-Corps trouvé dans les poches de Georges Cipriani lors de son arrestation en 1987 dans le Loiret. Les gendarmes avaient alors opéré des contrôles dans les agences immobilières, puis auprès de nombreux propriétaires auxquels les loyers n’avaient pas été payés depuis février. Ils entrèrent ainsi en contact avec les époux Robin (un menuisier de la région), qui percevaient leur loyer en argent liquide à Villeloin-Coulangé. Georges Cipriani et Joëlle Aubron passaient un bon nombre de week-ends dans cette maison depuis octobre 1985. Le long du pavillon surmonté d’un toit de tuile rouge, Joëlle Aubron avait planté des tomates et elle en faisait des conserves soigneusement rangées dans le cellier. La jeune femme et Cipriani se montraient discrets, malgré un va-et-vient de camionnettes perceptible par les voisins certaines nuits. Un hasard sans doute : la résidence secondaire de Georges Besse était située à une trentaine de kilomètres de là, à Betz-le-Château. Cette fois, ce n’était pas une dénonciation, comme à Vitry-aux-Loges, mais un travail en profondeur des gendarmes d’Indre-et-Loire qui avait permis la découverte de la planque.

« Joëlle Aubron, échappée de la bonne bourgeoisie et appliquée, dans les moments tranquilles, à surveiller ses chaudrons de confitures. Elle aussi, en compagnie de Georges Cipriani, avait choisi un coin retiré pour abriter ses rêves de feu et de sang : une ferme louée à Villeloin-Coulange, dans l’Indre-et-Loire. »

Source Wiképédia

NOTES D’HISTOIRE LOCALE

Travail de recherche sur l’histoire de la commune des années 1901 à 2015 , condensé  et réalisé par Guy BEGUIN.

Ci-dessous vous trouverez une page d’histoire insérée dans chaque ancien bulletin municipal de 2001 à 2016.

Patrimoine

Les rues du village nous livrent de nombreux témoignages du passé. Un petit guide de ce patrimoine encore visible a été édité et est à disposition du public afin d’agrémenter leur promenade. Seule la grande église est ouverte au public. Les autres vestiges sont des propriétés privées que l’on peut admirer depuis la rue.

Inventaire 2019 du Patrimoine de Villeloin-Coulangé

Ci- dessous le diaporama de la présentation publique du 22 mars 2019 tenue par l’association Montrésor se raconte avec Caroline BARRAY et Frédéric GAULTIER.

 

 

Droits et Démarches

AIDE SOCIALE

Suivant la demande d’aide, vous devez vous orienter vers le service départemental à la Maison Départementale de la Solidarité de Loches  02 47 59 07 03 ou dans une Maison de Service Aux Publics de secteur Loches ou Montrésor ou au service du Centre Intercommunale Action Sociale de la Communauté de Communes de Loches Sud Touraine 02 47 59 23 30.

Tous ces services se trouvent au 24 bis avenue du Général de Gaulle à Loches.

SERVICE DE L’EAU

La commune dépend de la communauté de loches Sud Touraine et lui a déléguée ce service. Pour toutes demandes concernant les compteurs, les factures, vous devez vous adresser à la CCLST service eau et assainissement rue Quintefol à Loches.

SATESE 37
Leurs compétences :

Suivre les dispositifs d’assainissement collectif (compétence 1).
Assurer le Service Public d’Assainissement Non Collectif – SPANC (compétence 2). Réaliser les contrôles et diagnostics des installations d’assainissement non collectif conformément à la réglementation en vigueur.

DÉCLARATION DE PIÉGEAGES Les formulaires sont téléchargeables sur le site de la FREDON 37 ou imprimable en mairie. La mairie réceptionne vos déclarations.

PERMIS DE CONDUIRE Les demandes sont à faire en ligne  sur le site de l’ANTS

CARTE GRISE Les demandes sont à faire en ligne sur le site de l’ANTS ou avec l’aide d’un  professionnel de l’automobile.

ATTESTATION D’ACCUEIL Les Timbres Fiscaux sont disponibles en ligne sur timbres.gouv.fr ou chez un buraliste agréé.

INSCRIPTION SUR LES LISTES ÉLECTORALES L’inscription est toujours possible en mairie mais vous avez aussi la possibilité de vous inscrire en ligne sur service-public.fr
Permettre l’inscription jusque 30 jours avant le scrutin.
Possibilité de s’inscrire jusqu’au 6ème vendredi précédant un scrutin et lors d’éléctions dans l’année en vigueur, au plus tard le dernier jour du deuxième mois précédent celui du scrutin. Par exemple pour les élections européennes du 26 mai 2019, les inscriptions se sont faites jusqu’au 31 mars 2019.

RECENSEMENT CITOYEN (MILITAIRE) et JOURNÉE DÉFENSE CITOYENNE
Avant d’être convoqué (e) à la journée défense citoyenne, vous devez vous faire recenser en mairie de votre lieu de domicile, qui vous délivrera une attestation. Vous serez ensuite convoqué (e). Vous avez aussi la possibilité de le faire sur le site service-public.fr.

CARTE DE DÉCHETTERIE
Pour permettre l’accès à la déchetterie, vous devez faire une demande à la communauté de communes d’une carte soit en ligne sur le site de la C.C.L.S.T. soit par formulaire papier.

DÉCLARATION DE MEUBLÉS DE TOURISME

Pour vos démarches concernant la déclaration d’un meublé de tourisme, vous devez le faire à la mairie, tout nouvel hébergeur doit entamer des démarches auprès du centre de formalités des entreprises de la CCI. Vous devez d’autre part facturer la taxe de séjour. Vous pouvez contacter la Communauté de Communes à taxe desejour@loches-valdeloire.com.

DEMANDE D’URBANISME

La commune est en Règlement National d’Urbanisme, les demandes sont à déposer en mairie mais instruites au service de la Direction Départementale de Territoires. Les formulaires cerfa sont téléchargeables sur service-public.fr ainsi que toutes les informations concernant votre projet d’urbanisme.

PERMISSION DE VOIRIE

Pour toute demande de permission temporaire de voirie concernant le stationnement sur la voie publique lors de travaux ou de déménagement, vous devez déposer en mairie une déclaration.

Marchés publics

Ceci est un premier article. Vous pouvez ajoutez d’autres articles et supprimer ceux créés automatiquement à partir de l’interface d’administration.

PLU

Ceci est un premier article. Vous pouvez ajoutez d’autres articles et supprimer ceux créés automatiquement à partir de l’interface d’administration.

Demande d’Actes

Ceci est un premier article. Vous pouvez ajoutez d’autres articles et supprimer ceux créés automatiquement à partir de l’interface d’administration.

Commissions

Ceci est un premier article. Vous pouvez ajoutez d’autres articles et supprimer ceux créés automatiquement à partir de l’interface d’administration.